La médiation solidaire

Médiation solidaire en période de confinement

 En cette période de confinement général obligatoire, des tensions peuvent apparaitre au sein des familles, entre parents séparés, voisins, co-contractants, entreprises ou à l’intérieur d’une entreprise, intervenants particulièrement sollicités en cette période.
Désireux d’apporter sa contribution à l’élan de solidarité qui se manifeste dans plusieurs secteurs d’activité, le Centre de Médiation de Rennes (CMR35) met en place, durant toute la durée de la période de confinement général obligatoire, un service de médiation gratuite, ouvert à tous.
Les médiateurs agréés du Centre de Médiation de Rennes (CMR35) se tiennent ainsi, bénévolement à la disposition de toutes parties en conflit pour les aider, dans le respect des règles et du processus de la médiation, à apaiser les tensions qu’elles connaissent et tenter de résoudre leurs différends dus au confinement.
Pour faire appel à nos services, la partie désireuse de recevoir l’aide d’un médiateur contacte le secrétariat du CMR35 :
par téléphone au 07 80 32 64 75
– ou par mail :
La demande sera transmise, sans délais, à l’un de nos médiateurs qui prendra alors contact avec le demandeur pour organiser, par téléphone ou par visio-conférence, tout d’abord un entretien individuel avec chacune des parties, puis, éventuellement, en
second lieu, une réunion de toutes les parties afin de les aider à dialoguer et, si possible, parvenir à un accord.
Le processus solidaire aura une durée globale d’environ 1h.

Création du site Internet Mediation35.fr

Un site internet pour le CMR

Le Centre de Médiation de Rennes (CMR) est heureux de vous accueillir sur un tout nouveau site internet sur lequel vous trouverez des informations sur la médiation, le contexte juridique, des informations sur les médiateurs collaborateurs, des explications sur la marche à suivre pour constituer une demande de médiation et les actualités du CMR.
Nous vous souhaitons une bonne lecture de ce site qui probablement évoluera au fil du temps.